Les pièges et les systèmes actifs pour détecter les punaises de lit

Les systèmes de détections actifs :

Les systèmes de détection actifs utilisent la chaleur et / ou les phéromones pour attirer les punaises de lit dans un piège. Les phéromones sont des substances chimiques de communication employées par la plupart des animaux, l’homme y compris, ainsi que par les insectes dont les punaises de lit. Des scientifiques ont réussi à identifier au moins 12 phéromones différentes impliquées dans l’attraction des punaises de lit entre elles. Cela comprend des phéromones sexuelles et des phéromones grégaires qui agissent sur la faculté qu’ont les punaises de lit à s’attirer et à se regrouper. Les phéromones grégaires signalent aux autres punaises de lit où se trouvent les cachettes de leurs congénères ce qui les incitent à les rejoindre à leur tour. En cas de danger, des phéromones sont émises par les punaises de lit. Ces études ont montré que les nymphes, les femelles non fertilisées et les mâles s’attirent entre eux à des fins de reproduction et aussi pour signaler la présence de nourriture.

L’inconvénient majeur, du moins pour les exterminateurs de punaises de lit, c’est que les femelles déjà fertilisées sont repoussées par ces phéromones. Cela signifie que tous les pièges actifs utilisant des phéromones auront pour effet de repousser les punaises de lit femelles qui sont déjà fécondées. Les rapports sexuels chez les punaises de lit sont très violents et traumatiques pour la femelle qui peut perdre la vie en cas d’excès ce qui fait que pour survivre elle préfère fuir que de subir les assauts des mâles en rut.

Un autre piège actif utilise le CO2 sous forme solide (glace sèche, carbo glace ou glace carbonique qui en se réchauffant se transforme en gaz carbonique) que l’on place à l’intérieur d’une bouteille thermos elle-même placée dans une écuelle pour animaux que l’on retourne. Les bords du récipient doivent être légèrement abrasifs et pas trop inclinés pour que les punaises puissent monter plus facilement. L’intérieur de l’écuelle, on peut aussi utiliser une bassine, doit être recouvert de talc ce qui va empêcher les punaises de lit de s’échapper une fois piégées. Les punaises de lit sont attirées par le CO2 comme si c’était un humain qui respirait. Une fois dans l’écuelle, elles ne peuvent plus s’échapper. Ce piège est à utiliser de préférence dans une chambre vide durant plusieurs jours. C’est un moyen très simple de détecter une infestation par les punaises de lit.

Pour produire du CO2, étant donné que l’achat de carbo glace n’est pas très facile, on peut utiliser une bouteille en plastique avec un litre d’eau à température ambiante, 5 grammes de levures de boulanger et 100 grammes de sucre en poudre. On mélange le tout puis on rebouche la bouteille avec le bouchon qu’il faut percer pour laisser échapper le gaz carbonique pendant environ une semaine.

Il faut savoir que les professionnels de la détection des punaises de lit sont seulement à même de repérer les signes visibles d’une infestation avec un taux de réussite de 30% tout au plus. Cela s’explique par le fait que les punaises de lit ne sortent que la nuit et qu’elles se dissimulent à l’intérieur des murs, dans les plinthes, sous les tapis… et qu’elles sont tout simplement hors de portée d’une simple inspection visuelle.

Tout le monde sait que les chiens ont un odorat très développé. Ils peuvent détecter les punaises de lit rien qu’à l’odeur qu’elles émettent avec un taux de réussite supérieur à 90%.

Les chiens détecteurs de punaises de lit sont spécialement dressés par des professionnels de la détection. En quelques minutes, les chiens détecteurs peuvent identifier les cachettes ou se nichent les punaises de lit. Lorsqu’ils en trouvent, les chiens s’agitent puis s’assoient en regardant fixement leur maître.

On commence à largement faire appel à des sociétés spécialisées qui à l’aide de chiens dressés sont capables de détecter la présence des punaises de lit et des œufs dans tout type de bâtiments, habitations, maisons, immeubles… dans la literie, les craquelures, les fissures, sous la moquette…

Lorsque l’on fait appel à un chien détecteur il faut savoir que l’animal ne doit pas être perturbé par d’autres animaux, des jouets ni d’odeurs de nourriture d’aucune sorte pour préserver son flair. Les enfants doivent aussi être éloignés avant le début de la détection car ils pourraient être tentés de jouer avec le chien. Les fenêtres doivent être fermées et l’air conditionné coupé. Il s’agit d’un chien qui travaille, il faut laisser son maître s’en occuper. Un inspecteur professionnel fera faire le tour de l’habitation à contrôler plusieurs fois au chien en passant à plusieurs reprises dans toutes les pièces. Il devra être muni d’échantillons vivants de punaises de lit conservées dans un bocal qu’il fera renifler au chien avant que celui ce ne commence.

Si le chien ne trouve rien vous pouvez être quasi certain (à 90%) de ne pas être infecté par les punaises de lit, inutile donc d’entreprendre un traitement.

Les avantages du chien détecteurs sont nombreux :

  • Il est efficace jusqu’à 95% de réussite pour les meilleurs animaux
  • La méthode n’est pas onéreuse puisqu’elle ne nécessite qu’une visite
  • C’est rapide, un chien peut inspecter près de 200 chambres en 8 heures et un logement ou une maison en quelques minutes
  • C’est discret car il n’est pas nécessaire de démonter les meubles ni de les déplacer pour procéder à l’inspection, le chien fait son travail sans rien déranger

Des sociétés en France commencent à utiliser des chiens détecteurs qui ont été dressés au Canada et aux États-Unis, des pays fortement touchés par les punaises de lit.