Rappeler à votre fils ou à votre fille que les grands parents dispose d’un droit de visite

Bon à savoir
Selon le Code civil, chaque fois que cela est possible, un enfant doit être maintenu dans son milieu familial. Selon l’article 371-4 du même code, les parents ne peuvent, sauf motif grave, faire obstacle aux relations personnelles de l’enfant avec ses grands-parents. Il arrive que les relations entre parents et enfants soient complètement rompues. Ce qui n’empêche pas les grands-parents de vouloir s’occuper de leurs petits-enfants. À défaut d’accord entre parents et grands-parents, c’est le tribunal qui règle le problème. Il peut si la situation le justifie, accorder un droit de visite ou de correspondance aux grands-parents.

En pratique : avant d’en arriver à la solution judiciaire, toujours préjudiciable à l’équilibre des enfants, essayez de trouver une solution acceptable avec les parents de votre petite-fille ou de votre petit-fils.

Lettre type

Objet : Droit de visite

Cher ou Chère __________,

La naissance de __________ (prénom de l’enfant) a été pour nous une grande joie. Cette joie a fait place à la déception. En __________ ans nous n’avons vu __________ que six fois alors que nous habitons tous dans la même ville.

Comme tous grands-parents, nous avons le désir d’offrir quelques bons souvenirs à notre petite-fille (ou à notre petit-fils). Certes, nous sommes conscients que __________ a un emploi du temps chargé.

Mais nous demandons néanmoins de vous organiser pour que nous puissions voir notre petite-fille (ou notre petit-fils) de manière plus régulière et plus fréquente.

Nous sommes très disponibles et pouvons tout à fait nous adapter aux horaires de __________.

À ajouter si vos relations avec les parents de l’enfant sont très mauvaises : Si notre souhait n’est pas exaucé, nous nous verrons obligés de demander au juge de nous accorder un droit de visite régulier.

Nous vous embrassons tous les trois affectueusement.

mains-enfant