Soignez les maux du quotidien : Mal des transports

Les remèdes en phytothérapie sont donnés uniquement pour les personnes adultes en bonne santé.

Ne sont pas concernés les enfants (sauf si précisé), les femmes enceintes, les personnes âgées, les personnes souffrant d’une pathologie chronique ou d’allergie.

nausee

Choisissez des huiles essentielles de qualité : 100 % pures et naturelles, si possible bio.

En diffusion atmosphérique : diffuser 5 à 10 minutes toutes les heures ou deux heures si présence humaine, sinon 15 à 20 minutes une à deux fois par jour.

Aromathérapie :  quelques repères, pour mieux comprendre…

  • HE : huile essentielle
  • HV : huile végétale

Selon les laboratoires, 1 ml correspond à 20 gouttes ou 30 gouttes. Demandez conseil à votre pharmacien ou vérifiez sur la notice.

Mal des transports

Symptômes

Ça commence par une somnolence, une sensation de malaise, quelques nausées ; apparaissent ensuite des sueurs froides et une hypersalivation.

Pour finir, parfois, en apothéose : les vomissements. Au mieux dans un petit sac si l’on est prévoyant, au pire, sur le siège de la voiture.

On consulte

  • Si le mal des transports apparaît à chaque voyage.
  • En cas de fièvre ou douleur.
  • Si les symptômes persistent après le voyage.

Automédication

Les médicaments à base de dimenhydrinate (Nausicalm®, par exemple) ont un effet sédatif, mieux vaut le savoir pour ne pas associer la somnolence à un symptôme.

Attention également au risque de surdosage si vous prenez un autre antihistaminique pour une rhinite ou un rhume des foins entre autres.

Préventifs, ils sont plutôt à prendre entre 30 minutes et 1 heure avant le départ, puis toutes les 6 à 8 heures pendant toute la durée de votre trajet.

Homéopathie

Prenez 3 granules de chaque remède toutes les heures pendant le voyage : Cocculus 5 CH, Tabacum 5 CH, Gelsemium 5 CH, Petroleum 5 CH.

Aromathérapie

Mettez 1 goutte pure d’HE de menthe poivrée ou d’HE de citronnier sur un morceau de sucre, à prendre 3 à 5 fois par jour.

En inhalation sèche : respirez, sur un mouchoir en papier, 2 gouttes d’HE de menthe poivrée (cette HE est irritante pour les yeux) ou d’HE de citronnier.