Réclamer son salaire à son employeur après la rupture de la période d’essai

Bon à savoir
Un employeur qui met un terme à la période d’essai d’un salarié doit observer un délai de prévenance fixé par la loi (article L. 1221-23 du Code du travail). Si c’est l’employeur qui met fin à la période d’essai, le délai de prévenance est de quarante-huit heures au cours du premier mois de présence, deux semaines après un mois de présence et un mois après trois mois de présence.

En pratique : adressez ce courrier en LRAR à l’employeur en l’informant qu’il n’a pas respecté la loi et en lui demandant le salaire qui correspond au délai de prévenance qu’il n’a pas respecté.

Lettre type

Objet : Non-respect du délai de prévenance pour la rupture d’une période d’essai

Monsieur,

Vous m’avez informé que la période d’essai que j’ai effectuée dans votre entreprise n’était pas concluante et m’avez notifié mon renvoi.

Vous êtes tout à fait en droit de rompre de la sorte mon contrat de travail, mais en revanche l’article L. 1221-23 du Code du travail vous oblige à respecter un délai de prévenance ce qui n’a pas été le cas.

Compte tenu de mon temps de présence dans l’entreprise, soit __________ (indiquez la durée), ce délai de prévenance était de __________ (indiquez la durée).

Ayant été contraint de quitter l’entreprise sans délai en violation de mes droits, je vous demande de me verser la salaire que j’aurais dû percevoir pendant ce délai de prévenance, ce qui correspond à __________ jours de travail.

Dans l’attente, veuillez accepter, Monsieur, mes respectueuses salutations.

rupture-contrat